Victimes de la grippe espagnole

Du mois d’avril 1918 au printemps 1919, entre 25 et 40 millions de personnes sont mortes de la grippe espagnole.

Dans la famille d’Alphonse Appy, de La Roque d’Anthéron, cette pandémie a fait deux victimes. Les deux fils d’Alphonse (Léon et Alexandre) avaient été épargnés lors du premier conflit mondial. Mais sur ses quatre filles, deux sont mortes de la grippe en octobre 1918 : l’aînée, Nathalie (43 ans), et la cadette, Lucienne (22 ans).

Famille d'Alphonse APPY (vers 1900)
Derrière : Léon, Alphonse, Honorine (femme d'Alphonse, née GIRAUD), Alexandre
Devant : Edwige, Nathalie, Agnès, Lucienne

Cet épisode a marqué la mémoire de la famille. Lorsque, dans les années 1960, nous allions à La Roque d’Anthéron rendre visite à Agnès (la 3e fille d’Alphonse, née en 1893 et morte en 1975), elle nous racontait, moitié en français, moitié en provençal, comment ses deux sœurs étaient mortes de la grippe espagnole à 15 minutes d’intervalle. L’une d’elles, peu de temps avant de rendre son dernier souffle, était morte apaisée ayant, dans sa fièvre, la vision d’une prairie en fleurs où elle allait se rendre et qui était, selon la tante Agnès, le début du Paradis dans l’au-delà.