Mérindol

La communauté protestante de

Mérindol

sous l’Ancien Régime

 

 

 

1504

Acte d'habitation
avec une majorité vaudoise

 

 

Se marier en Luberon : catholiques et protestants vers 1630

Gabriel Audisio

Histoire sociale, sensibilités collectives et mentalités – Mélanges Robert Mandrou
Presses Universitaires de France, 09.1985, pp 231-245

Télécharger le document (13 pages)

 

 

Les mémoires (1660-1671)

Françoise et Bernard APPY

L’article 1 G 206 (conservé aux AD13) très volumineux contient divers types de documents, dont des mémoires rédigés par le clergé de Provence contre ceux de la RPR, et le procès-verbal fait par le Commissaire catholique pour Lourmarin, Mérindol, La Motte d'Aigues et Cabrières d'Aigues.

PDF

Télécharger le document (32 pages)

 

 

Partage d'avis des Commissaires exécuteurs de l'édit de Nantes (1662)

Bernard APPY

Transcription du partage d’avis entre les Commissaires exécuteurs de l’édit de Nantes sur l’exercice de la religion réformée à Lourmarin, Mérindol, Cabrières d'Aigues et La Motte d'Aigues.
Suivi d’un mémoire pour la destruction du temple de Mérindol (vers 1668).

PDF

Télécharger le document (22 pages)


 

Les arrêts et déclarations (1663-1666)

Françoise et Bernard APPY

L’article 1 G 206 (conservé aux AD13) très volumineux contient divers types de documents, dont les Arrêts de 1663 portant démolition des temples, un Arrêt du Parlement de Provence de 1664 sur l'interdiction aux réformés d'assurer des charges municipales et la Déclaration de 1666 contre les relaps et les blasphémateurs.

PDF

Télécharger le document (17 pages)


 

Registres pastoraux de Mérindol (1669-1684)

Bernard APPY

Il s’agit des registres pastoraux de Mérindol qui mentionnent 913 baptêmes, 468 mariages et 112 sépultures.

PDF

Télécharger le document (17 pages)

Télécharger le tableau (100 pages)

 

 

Dénombrement des protestants de Provence (1682)

Bernard APPY

Selon ce document, il y avait en 1682 à Mérindol 900 protestants (pour 15 catholiques).
Il est précisé que durant deux siècles, il n'y a pas eu un catholique, mais que depuis 20 ans il y a un curé et une église.

PDF

Télécharger le document (9 pages)

 

 

Lettre du cardinal Grimaldi (1683)

Brice PEYRE

Il s’agit d’un document publié par Brice PEYRE, dans son Histoire de Mérindol en Provence (Avignon, 1939 - Réédition : Laffitte reprints, Marseille 1971, pages 446 à 448).

PDF

Télécharger le document (4 pages)

 

 

Les registres du notaire Jacques Bosse (1685-1686)

Françoise APPY

3 E 41/117 :
1685-1686 : Prix-fait pour la démolition du temple de Mérindol. Révocation de l'Édit de Nantes (1685) : narration de l’arrivée des Dragons jaunes du régiment Mestre de Camp Général, les abjurations collectives des habitants de Lauris, Puget et Mérindol.

PDF

Télécharger le document (15 pages)

 

 

Abjuration collective des habitants de Mérindol

(20 octobre 1685)

Bernard APPY

Révocation de l'Édit de Nantes (1685) : les abjurations de 790 personnes.

PDF

Télécharger le tableau (14 pages)

www Voir l'article de Françoise Appy

 

 

Les habitants de Mérindol partis au Refuge

Bernard APPY

Au moins une centaine d’habitants de Mérindol ont fui au Refuge après la Révocation de l’édit de Nantes en octobre 1685. La base de données du Refuge huguenot mentionne les assistances qu’ils ont reçues durant leur périple.

PDF

Télécharger le document (8 pages)


 

Mise à jourRegistres paroissiaux de Mérindol (1685-1792)

Bernard APPY

Pendant toute la période du Désert, j’ai relevé dans les registres paroissiaux catholiques les actes de baptêmes, mariages et sépultures concernant les descendants de familles protestantes. À Mérindol, les abjurations d’octobre 1685 concernaient un total de 790 personnes. Les déclarations consécutives à l’édit de Tolérance de 1787 concernent quant à elles 619 personnes. Malgré cette baisse dans les effectifs, on peut dire que la communauté protestante de Mérindol a bien résisté pendant toute la période du Désert. Si les actes catholiques concernant la population sont nombreux après la Révocation, leur nombre baisse drastiquement à partir des années 1740 qui correspondent à l’arrivée des premiers pasteurs clandestins formés au séminaire français de Lausanne fondé par Antoine Court. À preuve la présence du pasteur Jean Bétrine qui est connu pour être le premier pasteur formé à ce séminaire. Par la suite, on trouve essentiellement des déclarations de sépulture qui permettaient aux protestants d’officialiser les décès de leurs proches, notamment peu de temps avant leur mariage. Cela dénote qu’à Mérindol, il y avait une forme de tolérance qui n’existait pas dans les paroisses alentours, notamment à Lourmarin où l’affrontement semble avoir été beaucoup plus rude. En effet, dans les années qui suivent la Révocation, les registres paroissiaux ne parlent pas comme ailleurs de “nouveaux convertis” ou de “religionnaires”. Les refus de sépulture sont exceptionnels. Il arrivait assez souvent que les pères n’assistent pas au baptême catholique de leur enfant. Ces baptêmes se célébrant avec quelques jours de retard sur la naissance, les parrains et marraines ont mis du temps avant d’être choisis parmi d’anciens catholiques comme le voulait la règle. Deux ou trois familles seulement étaient réellement passées au catholicisme avant la Révolution. Les autres ont gardé leur foi d’origine durant le siècle qu’a duré la période du Désert…

PDF

Télécharger le document (316 pages)


 

Registres pastoraux de Mérindol (1747-1792)

Bernard APPY

Transcription des actes concernant la famille Appy.
Tableau (1747-1792) : 892 baptêmes, 236 mariages et 184 sépultures.

PDF

Télécharger le document (4 pages)

Télécharger le tableau (90 pages)

 

 

Mise à jourDéclarations consécutives à l'édit de Tolérance (1788-1789)

Bernard APPY

Tableau : 619 personnes sont concernées dans 173 déclarations faites du 16 juillet 1788 au 7 juin 1791.

PDF

Télécharger le tableau (28 pages)

 

 

Courrier

Merci de nous signaler les sources qui n'apparaissent pas dans la liste ci-dessus.

Haut de page